Accueil Contact Plan du site
Son abbaye Bénédictine > Le monument 

Le dortoir

Accueil et boutique | La cour du Palais Vieux | La chapelle basse | Le cellier | La boulangerie | La sacristie | Le Transept Nord | La tour pré-romane | Le dortoir | La chapelle St Barthélémy | La Salle du Maître de Cabestany | La Salle des Gardes | Audiovisuels


dortoir abbaye de Lagrasse
Cliquez pour agrandir

Le dortoir des moines

Bel exemple de salle monastique dont la couverture apparente est supportée par des arcs diaphragmes de maçonnerie. Ces arcs sont épaulés à l’extérieur par autant de solides contreforts. En 1361, pendant la Guerre de Cent Ans, pour fortifier cette partie du monastère, des arcs surbaissés vinrent s’appuyer au sommet de ces contreforts, portant des mâchicoulis, des merlons et un chemin de ronde.
Le dortoir est constitué de neuf travées dont la plus septentrionale a été séparée des autres et rattachée aux appartements privés de l’abbé. Ce grand bâtiment mesure intérieurement 50 mètres sur 8. Ses proportions vastes et généreuses laissent supposer le nombre important de moines qui ont habité l’abbaye à certaines époques et particulièrement au XIIIème siècle (jusqu’à une centaine d’après les archives). La couverture est récente car l’ancien propriétaire, M. Berlioz, avait fait démonter l’ancienne pour ne pas avoir à l’entretenir.
Divers détails d’architecture, comme le dessin des fenêtres rectangulaires du rez-de-chaussée, cintrées au premier étage, ou encore le profil des arcs diaphragmes et l’appareil mural en pierre de taille permettent d’attribuer cette construction à la fin du XIIIème siècle. Elle se terminait au moment où l’on édifiait la chapelle Saint-Barthélemy de l’abbé.
Le niveau actuel du dortoir a certainement été relevé, à une date assez ancienne, car les culots qui supportent la naissance des arcs diaphragmes sont enfouis dans l’épaisseur du sol.
Les fenêtres à arcs brisés qui percent les façades ont été très endommagées lorsqu’à la Révolution Française fut construit, pour les besoins d’un hôpital militaire, un niveau intermédiaire qui passait en leur milieu.
La Règle de Saint Benoît : chapitre 22 Comment dormiront les moines
- Chacun dormira dans un lit individuel.
- Ils recevront de leur abbé une literie conforme à leur genre de vie.
- Tous dormiront, si possible, dans un même local ; mais, si leur grand nombre ne le permet pas, ils reposeront par dix ou vingt avec les anciens qui s’occupent d’eux.
- Une chandelle restera allumée dans ce local jusqu’au matin.
- Ils dormiront vêtus et portant à la taille ceinture ou cordon. En dormant, ils n’auront pas leur couteau au côté pour ne pas se blesser pendant le sommeil.
- Que les moines soient toujours prêts ; au signal, qu’ils se lèvent sans retard et se hâtent de se devancer les uns les autres pour le service de Dieu, avec sérieux toutefois et modestie.
- Les lits des plus jeunes frères ne seront pas placés les uns à côté des autres, mais intercalés entre ceux des anciens.
- En se levant pour le service de Dieu, ils s’encourageront doucement pour ôter tout prétexte à ceux qui ont le sommeil profond.

© Mairie de Lagrasse
Mairie et Vie communale - Sa cité médiévale - Son abbaye Bénédictine - Actualités